8 Idées reçues à gommer

Si vous voulez apprendre une langue étrangère avec un professeur qui pratique la méthode Comprehensible Input.* il vous faudra renoncer à quelques idées reçues …
Idée fausse numéro un :

J’ai besoin de me rappeler de tout et d’apprendre par cœur le vocabulaire.
Détendez-vous. Vous allez entendre les mots importants de nombreuses fois, si souvent que vous saurez ce qu’ils veulent dire sans chercher. Personne ne s’attend à ce que vous les connaissiez avant de les avoir entendu au moins 70 fois.

 

Idée fausse numéro deux :

J’ai besoin de savoir construire des phrases et d’apprendre les conjugaisons.

Non. Vous ne devez pas vous inquiéter de la grammaire. Votre travail n’est pas de construire des phrases. Votre travail est de comprendre et de faire savoir au professeur quand vous ne comprenez pas. Un jour vous allez commencer à reconnaître les formes correctes parce qu’elles « sonnent justes » Si vous avez des doutes, ça veut dire tout simplement que vous avez besoin de lire et d’écouter encore.

 

Idée fausse numéro trois :

J’ai besoin de revoir mes notes et d’étudier.
Bûcher et réviser servent à mettre des choses dans la mémoire courte, ce qui peut être utile pour un contrôle dans un cours traditionnel, mais ça ne permet pas l’acquisition. Ecouter ou lire une histoire intéressante vous aidera à fixer les mots définitivement. Il n’est pas nécessaire de prendre des notes dans une classe de Comprehensible Input.

 

Idée fausse numéro quatre:

J’ai besoin de parler avec des phrases complètes.
Parler c’est de la production ; ça ne vous aide pas à acquérir la langue. Des répliques simples, même d’un seul mot, peuvent montrer votre compréhension. Un jour de vous-même vous allez commencer à parler avec des phrases plus longues et plus complexes. Ceux qui attendent plus longtemps que les autres avant de vouloir parler ont souvent une production meilleure que les autres. Si vous forcez la production, vous risquez de prendre de mauvaises habitudes qui sont très difficiles à corriger par la suite.

 

Fausse idée numéro cinq :

J’ai besoin d’être corrigé.
Les corrections ciblent l’esprit conscient, celui qui réfléchit sur ce que vous allez dire avant de prononcer un mot. Notre but est de former votre inconscient, vous permettant de parler d’une façon aisée et spontanée. Si ce que vous dîtes est compréhensible, personne ne devrait vous freiner (ou vous humilier) avec des corrections. S’ils ne vous comprennent pas, alors vous avez besoin de négocier le sens et trouver une autre façon de le dire. Des études très sérieuses montrent que les corrections n’aident pas les élèves à progresser.

 

 

Idée fausse numéro six :

Je ne devrais pas faire des erreurs.
Tout le monde fait des erreurs. Elles sont une étape normale dans l’acquisition. Vos interlocuteurs natifs seront impressionnés par votre volonté de parler leur langue et ne vous en voudront pas de faire quelques erreurs. Souvent ils les trouvent charmantes. Au fur et à mesure que vous progresserez, certaines erreurs se corrigeront et d’autres apparaîtront. Il y a un ordre naturel d’acquisition qui ne peut être contrarié. Le genre d’erreurs que vous faîtes montrent où vous êtes dans votre voyage vers la maîtrise de la langue.

 

Idée fausse numéro sept :

J’ai besoin d’un dictionnaire.
Si vous comprenez un texte, vous n’avez pas besoin d’un dictionnaire. Votre professeur ne vous demandera jamais de lire un texte tout seul avant que vous n’ayiez déjà vu en cours presque tous les mots. Si vous trouvez un texte que vous ne comprenez pas, vous devrez en chercher un autre plus facile. La meilleure façon d’acquérir le vocabulaire et les structures grammaticales d’une langue est de lire pour le plaisir. Si vous avez besoin de chercher trop de mots dans un dictionnaire, votre lecture ne vous portera pas du plaisir.

 

Idée fausse numéro huit :

Apprendre une langue étrangère est très difficile.
Vous devez prendre plaisir à acquérir une langue en vous focalisant sur des histoires et des sujets qui vous intéressent. Si vous parlez de quelque chose de fascinant, vous allez progresser. Si vous rigolez, si vous vous amusez, vous progresserez encore plus. Des messages intéressants et compréhensibles sont les clés qui ouvrent la porte d’une langue étrangère.

 

 

*Comprehensible Input est une hypothèse qui cherche à expliquer comment les êtres humains peuvent acquérir une langue. Elle fut proposée dans les années 70 par Stephen Krashen. Depuis il y a eu beaucoup d’études et des recherches qui semblent soutenir sa théorie. http://www.sdkrashen.com  Aucune hypothèse nouvelle ne pourrait être prise au sérieux sans tenir compte des éventuelles différences avec la théorie de Krashen.

 

Post Your Thoughts